Romain Simon

 

“Né lundi 2 novembre 1981 vers 21h30 d’un père électricien automobile et d’une mère couturière. je suis l’ainé d’une famille de deux enfants. trois ans et demi plus tard j’aurais une petite sœur. Enfant élevé à la campagne, j’aime grimper dans les arbres. apprend à faire du vélo puis de la moto à 5ans. fan
de Bruce Lee et de dessins animés. très bon élève.
Adolescent déménage en ville, allemand première seconde langue, sports collectifs hockey sur gazon, premières clopes, premières copines. bon élève sur le déclin, système éducatif inadapté. Au lycée premiers amours, premiers groupes de musique, plus rien à foutre de l’école réciproquement.
10,02 au bac STT commerce communication obtenu en 1998 à 17ans.

Nombreux jobs alimentaires, usine, centre d’appels... j’habite toujours chez mes parents et mets de l’argent de côté. j’achète ma première batterie. Avec les économies et une aide modique de la région Picardie je pars faire une année d’école de musique à Nancy en 2005. deuxième grande déception amoureuse, mononucléose, manque le diplôme du MAI sur l’épreuve de lecture, je sais ce que je veux faire de ma vie. Rejoins le groupe Headwar en janvier 2006, enregistre plusieurs discs, tourne dans toute la France, vis avec le rmi.

En 10 ans je coorganise de nombreuses tournées annuelles en France, Belgique, Allemagne et pays frontaliers et joue plus de 400 concerts. Headwar est connu comme une référence en matière de musique primaire bruitiste dans toute l’Europe et au delà, une expérience unique à vivre en live.
Vis en squat entre 2010 et 2012 aux Marmottes à Pont de Metz dans une maison abandonnée par son propriétaire. Très belles années, maisons du siècle dernier. hors du temps, ateliers, jardin, la maison est située sur un îlot, entre deux rivières à côté d’un barrage, le bruit permanent de l’eau nous permet de faire des concerts dans le salon sans déranger les voisins du quartier. Il y a des dessins sur les murs.
Tournée d’un mois et demi sur toute la côte Est des États Unis en 2011.
23 concerts, 15000km à 9 dans une camionnette.

Expulsés de la magnifique maison au 1bis rue du petit saint jean à Pont de Metz courant 2012, la maison est toujours à l’abandon avec ce projet de démolition/ construction de logements sociaux. la colocation devenue squat aura duré 13 ans.  

RMI : RSA,

Toujours quelques cachets «officiels» par an, la plupart des prestations concerts sont plus souvent payés en «défraiement». Ouvre une salle de concert associative sur Amiens en 2012 à plusieurs ami-es : l’ Accueil Froid / Salon de
Coiffure. un local loué auprès d»un particulier dans une zone industrielle. organisation de nombreux événements, concerts, performances et expositions. Cette salle est fermée par la ville en 2014 par une commission de sécurité.
réouverture de l’Accueil Froid Nuke courant 2015 dans un nouveau lieu loué auprès d’un particulier, toujours en zone industrielle (loyer moins cher/ pas de voisins). Cette salle toujours en activité est la continuité intelligente des expériences, amitiés et découvertes à travers les lieux visités durant nos multiples voyages.
Aujourd’hui la culture et ses lieux de diffusion sont en danger, notre salle associative est une référence et un exemple tant dans la qualité de la diffusion que dans la pertinence de sa démarche artistique, politique et sociale.
J’emploie la totalité de mon temps à une démarche artistique quotidienne. je suis musicien et percussionniste, activiste au sein de nombreux groupes de la scène underground auto gérée, co-programmateur et sondier à l’Accueil Froid Nuke.