Julie est solaire, curieuse, d'un jaune terriblement brillant sans être pour autant ostentatoire. Elle aime par dessus tout regarder les gens et nous les raconter ensuite. J'aime écouter Julie me raconter sa vision toute personnelle d'une conversation glanée au hasard d'une rencontre, ou serait-ce même, de rendez-vous qu'elle se donne entre elle-même et d'illustres inconnus (au demeurant... mais qui ne le seront finalement plus, avec le temps). Julie a cela de très poétique qu'elle sait prendre le temps dans sa paume et nous le montrer tel que son œil le voit. Un prisme un peu fou parfois dans lequel on aime à s'y plonger.

Elle rejoint la Cie cette rentrée 2020. Elle a pour mission d'apporter un peu de Bora Bora, un  je-ne-sais-quoi de pili-pili, une sorte de paso doble à notre nordique quotidien.

Sur la photo Julie est à droite, avec le maillot rose (et je suis à sa gauche, avec le maillot gris - et déjà les couleurs en disent long sur notre association !)... parce qu'on le sait bien, c'est difficile de rêver à son bureau, derrière un ordinateur et une fenêtre larmoyante. On garde ce décor pour fixer et organiser toutes les images et mouvements que nous avons imaginé... l'été, près de la cascade !

Géraldine