Julia Berrocal travaille le corps, matière première de tous les possibles, espace de création mêlant esthétique et recherche de sens. Sa formation de danseuse est singulière, dans et hors les murs, loin des écoles de danse et des parcours classiques. Elle rencontre Dominique et Françoise Dupuy dont elle suit le travail pendant plusieurs années (2006 – 2009).
A la recherche d’une physicalité extrême où la prise de risque émotionnelle et corporelle génère un langage moins formel, elle se dirige vers la Belgique et suit de près le travail d’Alain Platel et de Wim Vandekeybus (2008 - 2015).
Egalement à l’initiative de la création de la compagnie Pied de Nez, Elle y mène un large travail sur le processus d’improvisation, de composition instantanée in situ. Tisser des liens avec le territoire et l’environnement quel qu’il soit l’intéresse particulièrement. Elle entame alors une collaboration avec la chorégraphe italienne Gabriella Maiorino au sein du collectif

« Christ…Fuck ! » qui questionne le lien entre l’artiste et la société (2013 - 2016).